Un réseau d’assainissement à toutes épreuves

par | Juil 16, 2021 | Non classé | 0 commentaires

La base de toute prise de décision concernant le réseau d’assainissement doit être une analyse de son fonctionnement. L’analyse du réseau permet d’assurer une meilleure efficacité des dépenses à engager. Elle permet très souvent des économies substantielles, pourvu qu’elle soit de bonne qualité.

Comment reconnaître un diagnostic réseau d’assainissement de qualité ?

Le SIG

Une analyse de réseau doit s’appuyer en premier lieu sur le SIG. Même si cela semble évident, il est impératif de vérifier que ce soit le cas. Un bureau d’études ou de conseil ne demandant pas un accès à ces données ne pourra en aucun cas fournir une analyse pertinente.

 

 La chronique de pluies

La seconde chose essentielle à une analyse de réseau d’assainissement est une chronique de pluies, qui s’appuie sur des mesures pluviométriques, à mettre en lien avec les données d’autosurveillance du réseau. Cela fournit une base de validation pour toute modélisation du comportement du réseau

 

« Les modélisations du réseau doivent pouvoir reproduire les réponses du réseau mesurées sur les différents sites. »

 

Plus les réponses du réseau aux différentes pluies qu’il subit sont fiables, meilleure sera l’analyse.

 

Duo de choc : Le temps et l’analyse

Un diagnostic demande une analyse critique des données récoltées sur le terrain, ainsi qu’un temps d’observation le plus élevé possible. Un temps d’observation élevé permet d’avoir une large gamme de pluies différentes, mais également d’observer plusieurs fois le même type de pluie. La réponse du réseau à un type de pluie donné ne doit pas varier du tout au tout. Dans le cas contraire, on peut remettre en doute la fiabilité des données récoltées. Il peut alors être plus intéressant de fiabiliser ces données avant de s’intéresser au fonctionnement global du réseau. Enfin, une période d’observation importante permet également de comprendre la réponse du réseau à des événements extrêmes, dont la période de retour est élevée, et de mieux gérer ces crises.

La modélisation pour appréhender son réseau d’assainissement

Les deux éléments précédents peuvent suffire pour faire une analyse de réseau de qualité, à condition que la fiabilité des données soit certaine et assurée. Dans la grande majorité des cas, il est recommandé d’associer à ces deux éléments une modélisation en 2D du réseau. Cette modélisation 2D est créée et calibrée à l’aide des deux éléments cités ci-avant, et permet d’obtenir des renseignements plus complets sur le réseau. En effet, la modélisation en 2D du réseau offre une information continue sur l’ensemble du réseau, là où les données de terrain ne fournissent qu’une information discrète en quelques points du réseau.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *